Aller au contenu principal

24 mars 2021

L’ADEME a ausculté les poubelles des Français

Pour la troisième fois, l’ADEME a publié un rapport qui fait état du contenu des poubelles des ménages en France sur le mode « montre-moi ce qu’il y a dans ta poubelle et je te dirai qui tu es ».

Comparativement au rapport précédent de 2007, la proportion des déchets organiques, de papier et de verre continue de diminuer au profit des textiles sanitaires (lingettes) qui explosent littéralement et des plastiques. En termes de volume depuis 10 ans, les OMR* ont diminué de presque 20% alors que le tri sélectif a progressé de 14% et les apports en déchèteries de 23% pour un volume global de 335 kg/habitant/an en baisse de 2% depuis 2007.

La collecte sélective progresse

L’ADEME constate une évolution notoire des collectes sélectives. Le rapport indique qu’en 2017 le taux de captage moyen atteignait :

  • Pour le verre : 69%
  • Pour les journaux et magazines : 64%
  • Pour les cartons ondulés : 54%
  • Pour les bouteilles en PET : 52%
  • Pour les bouteilles et flacons en polyéthylène : 47%

Mais peut mieux faire

Parmi les plastiques qui composent les OMR pour 15%, soit 37 kg/habitant/an, une partie relève des filières de responsabilité élargie du producteur (REP). Cette fraction devrait donc être collectée séparément ce qui prouve que les consommateurs ont encore du chemin à faire pour que ce gisement valorisable soit capté. L’ADEME fait le même constat pour les autres matériaux, le papier/carton, le verre et le métal. Au global ce sont près de 40 % du contenu des OMR qui relèvent des filières REP soit 6,5 millions de tonnes. Par ailleurs, si on considère que les déchets organiques qui représentent 38% des OMR pourraient être valorisés (méthanisation), au final, ce sont près de 80% du contenu de nos poubelles grises qui pourraient être détournés de l’incinération ou de l’enfouissement. De même en déchèterie, 28 % des déchets collectés dans la benne de tout-venant relèvent d'une filière REP, soit plus de 900 000 tonnes. Si on parle sous l’angle « matériaux », 40 % des déchets de la benne tout-venant sont en plastique, en bois ou en métal : 1,3 millions de tonnes qui peuvent faire l'objet d'un recyclage matière.

*OMR (ordures ménagères résiduelles) : désignent la partie des déchets qui restent après des collectes sélectives, aussi appelée « poubelle grise ».