Aller au contenu principal
Impact hausse du prix de l'énergie sur la plasturgie

02 décembre 2021

La plasturgie et les composites impactés par la hausse des coûts de l'énergie

Le mois de novembre s’est assorti de nouvelles hausses de prix pour les polymères. Qualifiées cette fois de « surcharges énergétiques », ces augmentations sont en fait le fruit du report de la hausse du coût de l’énergie (électricité, gaz, pétrole) sur les acheteurs de matières premières basés en Europe. D’autres postes d’achat sont également sujets à ce type de hausses de prix, notamment les prestations logistiques, les achats de carburant, les achats de pièces et évidemment les achats d’énergie.

Polyvia a souhaité savoir dans quelle mesure ses adhérents sont impactés par ces annonces. Une enquête flash a ainsi été menée auprès des plasturgistes entre le 19 octobre et le 8 novembre 2021. Les résultats sont édifiants : 94% des répondants à l’enquête se disent touchés par la hausse des coûts énergétiques.

Parmi eux, 81% indiquent que leurs achats de matières plastiques sont concernés, et 64% constatent également des augmentations sur leurs factures énergétiques. 52% des plasturgistes interrogés ont fait part de hausses du prix des prestations logistiques motivées par les variations des coûts énergétiques. Dans la même veine, 48% des répondants signalent une hausse du prix des carburants.

Les achats de pièces, qu’elles soient plastiques, métalliques, en verre ou céramiques semblent moins impactés, avec 28% de répondants signalant des surcharges énergétiques. Cela peut signifier que leurs fournisseurs, souvent des PME, n’ont pour l’instant pas encore pris la décision de reporter ces hausses sur leurs clients.

Plasturgistes impactés par les surcharges énergétiques

Les achats de polymères lourdement impactés par la hausse des coûts énergétiques

81% des répondants déclarent que les prix d’achat de leurs matériaux sont impactés par la hausse des coûts énergétiques. Dans la majorité des cas, il s’agit de répercussion de ces augmentations par les fournisseurs sur leurs prix de vente.

Polyvia a demandé à ses adhérents quels familles de polymères étaient concernées par ces « surcharges énergétiques ». Celles-ci sont en général annoncées par courrier aux clients. Les PP, les PE et les PVC sont parmi les familles de polymères les plus citées.

Polymères concernés par les surcharges énergétiques en % de répondants

Le montant des surcharges énergétiques diffère en revanche en fonction du matériau acheté. Il est par exemple relativement bas pour le PE, avec une moyenne de 70€/tonne. Le montant moyen des surcharges énergétiques s’élève en revanche à 240€/tonne pour le PVC et le PS, et de 485 euros/tonne pour le PC.

Montant des surcharges énergétiques appliquées aux polymères par rapport à la moyenne pour l'ensemble des plastiques

NB : les prix moyens indiqués sur l’axe des abscisses sont en euros/tonne

 

Il en ressort que le montant moyen des surcharges énergétiques appliquées à l’ensemble des polymères est de 204€/tonne, avec plusieurs familles de matériaux se situant bien en deçà.

 

Des hausses de prix à prévoir sur le poste des achats d’énergie

67% des répondants à l’enquête de Polyvia ont signalé avoir été prévenus de hausses de prix concernant leurs achats d’énergie. La hausse s’élève à 40 euros/MWh en moyenne pour l’électricité.

Echéance des hausses du coût de l'électricité

Les augmentations à venir sont un peu plus élevées pour le gaz, avec une hausse de 48 euros/MWh en moyenne, selon les résultats de l’enquête.

Echéance des hausses du prix du gaz

Les prestations logistiques en proie aux hausses de prix

52% des répondants à l’enquête de Polyvia ont signalé assister à des hausses de prix pour le poste des prestations logistiques. Les prestations de type « First Party Logistics » sont les plus touchées.

Détails de l'impact sur les différents types de prestations logistiques

Dans le cas des prestations de type « First Party Logistics », ces hausses de prix sont en fait dues à l’augmentation du coût du carburant et à l’augmentation du prix-palette dans 64% des cas. Pour les prestations de type « Second Party Logistics », la hausse est due à une augmentation du coût du carburant, du prix-palette et du coût du stockage dans près de trois quarts des cas.

Les achats de pièces et de fournitures également concernés

Les plasturgistes sont susceptibles d’acheter des pièces en métal, en plastique ou en verre auprès de fournisseurs.

La hausse des coûts énergétiques impactant l’exploitation des machines et le prix des matériaux, il est logique que le prix d’achat des pièces augmente également.

Comme évoqué plus haut, 28% des répondants à l’enquête de Polyvia ont témoigné d’une hausse du prix des pièces (plastiques, métalliques…) en raison de l’augmentation des coûts énergétiques. Pour 77% d’entre eux, ces surcharges énergétiques concernent les pièces métalliques. Ils sont également 72% à témoigner de hausses de prix de ce type pour les pièces plastiques, et 11% pour les pièces en verre.

D’autres types de produits sont par ailleurs touchés par les surcharges énergétiques. C’est par exemple le cas des cartons, des palettes, des emballages papiers et plastiques, des déchets plastiques et des produits chimiques selon plusieurs répondants.

Téléchargez la synthèse complète des résultats de l'enquête

Ce document PDF comprend les résultats de l'enquête flash de Polyvia sur l'impact qu'ont les surcharges énergétiques sur la filière plasturgie et composites.

À lire aussi