Aller au contenu principal

04 août 2021

Emploi, tous mobilisés pour la filière polymères

Secteur dynamique et innovant, le secteur de la plasturgie et des composites a recruté 5 000 personnes en 2020 dans la région et continue à recruter. Bénédicte Durand, Présidente régionale de Polyvia et Frédéric Toubeau, Directeur régional de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes reviennent sur le sujet de l’emploi dans la filière.

La filière représente 1,1% de l’emploi salarié régional. Avec 24 700 salariés, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région de France en nombre de salariés dans le secteur de la plasturgie et des composites.

Un secteur qui offre des perspectives 

Tant par la pluralité des acteurs économiques qui la constituent que par la grande diversité de technologies qu’elle déploie, la filière ouvre des perspectives professionnelles très variées et évolutives. La région Auvergne-Rhône-Alpes incarne cette diversité. En effet, les emplois sont répartis sur l’ensemble du territoire régional, avec cependant des prédominances et des spécificités dans les départements de l’Ain (bassin d’Oyonnax), du Rhône, de la Haute-Loire (bassin de Monistrol-Yssingeaux) et du Puy-de-Dôme (bassin de Thiers).

La filière polymères en Auvergne-Rhône-Alpes est une filière d’excellence qui créé de l’emploi.

souligne Bénédicte Durand.

La plasturgie est partout mais elle est méconnue 

Au regard de la diversité des fabrications, les opportunités d’emplois sont nombreuses et variées, portant à 14 la liste des métiers les plus recherchés, au premier rang desquels figurent ceux de la production.

Développer l’attractivité de la profession et faire connaitre ses métiers sont des enjeux essentiels pour l’avenir de cette industrie en région,

précise la présidente régionale de Polyvia Auvergne-Rhône-Alpes.

Maintenir la mobilisation en faveur de l'emploi

La priorité est de dépasser les difficultés de recrutement rencontrées dans un contexte de sortie de crise sanitaire et de préparer l’avenir. Pour cela, la volonté est partagée ; il s’agit de favoriser la formation pour maintenir et développer la qualification.

La région Auvergne-Rhône-Alpes dispose des structures de formation qui ouvrent l’accès et favorisent l’évolution au sein des entreprises 
évoque Frédéric Toubeau.

D’autant que l’industrie est progressivement mais significativement impactée par le numérique ; en conséquence, les futurs embauchés doivent avoir une réelle agilité leur permettant d’évoluer à terme sur des installations et des process plus automatisés.

 

Unir les forces pour répondre aux besoins de main d'oeuvre 

C’est dans ce contexte, que le 4 juin, Bénédicte Durand, présidente régionale de Polyvia Auvergne-Rhône-Alpes et Frédéric Toubeau, directeur régional de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes, après avoir visité plusieurs d’entreprises du territoire (Vercors Thermoformage, CJ Plast, Mecelec Composites), ont signé une convention de partenariat. L’enjeu ? Répondre aux besoins de main d’œuvre des entreprises du secteur, les accompagner dans leurs recrutements et sécuriser l‘emploi de manière durable. Pour cela, l’accord régional prévoit de professionnaliser les conseillers de Pôle emploi afin qu’ils puissent accompagner les demandeurs d’emploi, favoriser leur employabilité et leur mobilité professionnelle en ayant identifié leurs capacités ou compétences transférables. Enfin, une collaboration étroite des partenaires sur I’identification et la mise en œuvre des dispositifs de formation doit permettre de renforcer la qualification des demandeurs d’emploi et de développer I‘accès aux métiers de la plasturgie et des composites.

Comme l’explique le directeur régional de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes,
c’est par une action concertée que nous inciterons les entreprises du secteur à informer, accueillir et faciliter la découverte des métiers auprès des demandeurs d’emploi.

Cette action passe par la nécessaire promotion des métiers, par la sensibilisation des demandeurs d’emploi aux opportunités d’emploi du secteur.

Bénédicte Durand l’affirme,
« collaborer avec Pôle emploi est à la fois nécessaire et indispensable pour attirer des talents. »

Dans ce contexte encourageant de perspectives d’emploi, Pôle emploi, Polyvia, les professionnels du secteur et l’ensemble des acteurs de l’emploi d’Auvergne-RhôneAlpes, se sont mobilisés, en organisant par exemple, une semaine régionale dédiée à la filière des polymères du 31 mai au 11 juin (découverte des métiers, forums de recrutement, visites d’entreprises..). Ou encore en co-signant une campagne d’affichage pour promouvoir les métiers des polymères auprès des demandeurs d’emploi dans les agences Pôle emploi du territoire. Répondre à l’enjeu majeur des difficultés de recrutement dans les secteurs prioritaires, comme celui de la plasturgie et des composites, tel est l’objectif de ces actions. Parallèlement, l’idée est également de faire appel à des dispositifs de recrutement jusque-là peu ou pas utilisés. La méthode de recrutement par simulation, par exemple, offre l’opportunité de détecter des habiletés chez un candidat dont le profil n’aurait à priori pas retenu l’attention de l’employeur. La voie de l’alternance est une alternative à l’apprentissage d’un métier, qui allie recrutement et formation. L’immersion professionnelle préalable au recrutement est un moyen qui permet, au candidat, comme à l’employeur, de confirmer son choix. Frédéric Toubeau le dit « nous devons sans doute nous autoriser aussi à être innovants dans les méthodes de recrutement. »