Aller au contenu principal

13 avril 2022

Etude sur l'utilisation de la matière plastique issue du recyclage (MPR) en Occitanie en 2020

Polyvia Occitanie, la région Occitanie et l'ADEME Occitanie ont lancé une action inédite en 2021 pour déterminer le taux d'incorporation de plastique recyclé chez les plasturgistes régionaux d'une part et pour les encourager à en utiliser davantage d'autre part.

Avec un taux de réponse de 89% cette étude permet d'obtenir une vision représentative de l'état d'avancement de la filière régionale sur la question de l'intégration de MPR.

Il en résulte que sur les 95 100 tonnes transformées en 2020, les plasturgistes ont incorporé 14 600 tonnes, de matières premières issues du recyclage (MPR) dans leur production soit 15,4%. Ce taux se situe au-dessus la moyenne nationale évaluée à 9% en 2019 grâce au label MORE mis en place en 2019 par Polyvia. Les marchés les plus avancés sur cette question sont le BTP et le domaine de la construction automobile dont les taux d’incorporation montent respectivement à 30% et 23%. Les nombreux essais menés ces cinq dernières années par ces entreprises leur ont permis d’atteindre ce niveau d’utilisation de MPR. Enfin elles ont réussi à nouer des partenariats de longue durée avec des recycleurs afin d'améliorer progressivement la qualité de la MPR pour qu’elle puisse répondre à leurs cahiers des charges. Les marchés les plus en retard restent le domaine de l’emballage et celui de la santé avec respectivement 8% et 0% de leurs achats qui sont issus du recyclage. Ceci s’explique par les normes qui empêchent la substitution de polymère vierge par de la MPR. En effet un tiers de la production d’emballages, fabriqués en PE, PP et PS, subit une double injonction contradictoire : intégrer du recyclé et posséder l’aptitude au contact alimentaire ce qui conduit la filière dans une impasse. Une des solutions envisagées reste le recours au R-PET dont la demande et le prix dépassent largement ceux de son homologue vierge en raison de sa disponibilité limitée ce qui freine considérablement son plein développement.

Concernant les résines, le PVC, le PEHD, le PP, le PET possèdent les meilleurs taux de pénétration de recyclé avec 48%, 20%, 18% et 17% respectivement. Le PVC bien que situé en première place de ce classement ne constitue que 2% de la demande régionale contrairement aux trois autres résines qui en représentent les ¾. Ces chiffres sont à mettre en corrélation avec l’offre de recyclage qui est bien structurée sur ces polymères mais n’existe que très peu pour le PEBD et le PS dont les taux d’incorporation ne dépassent pas les 4%. 

Levant le voile sur le taux d'utilisation de MPR en fonction du type de marché et du type de polymère, cette initiative aura en outre permis d'inciter les plasturgistes régionaux à incorporer plus de matière plastique issue du recyclage. En effet, en accompagnant les entreprises à répondre à l'appel à projets "Objectif recyclage plastiques" dit ORPLAST 3 lancé par l'ADEME en 2020, plus de 2 400 tonnes de MPR seront utilisées en région, faisant ainsi monter de 16% le taux régional d'incorporation. Certaines structures possédant des usines en dehors du territoire occitan, le bilan de l'action grimpe à plus de 4 000 tonnes de MPR prochainement incorporées par les 15 entreprises ayant répondu à cet appel à projets.  

En raison de son efficacité, cette mission conçue et réalisée entièrement en Occitanie a été dupliquée au niveau national entre l'ADEME et Polyvia.

Rapport Occitanie

Découvrez les 63 pages du rapport Occitanie mis à disposition en pdf.