Aller au contenu principal
Recyclage plastique filets de peche

13 octobre 2021

La 1ère bobine française de filament 3D issue à 100 % de filets de pêche recyclés

La société ValorYeu, implantée en Vendée (sur l’île d’Yeu), en partenariat avec Lab Plastics, s’investit sur le recyclage de filets de pêches usagés afin de les transformer en filaments pour impression 3D en polyamide 6 (PA6) 100% recyclé brut. Ce projet territorial contribue à l’objectif français de tendre vers 100 % de plastique recyclé en 2025.

L’impression 3D se démocratise et permet de fabriquer facilement et localement des objets et des composants dans de nombreuses applications, tant pour le grand public que les entreprises, les associations et les collectivités. Mais si son développement aboutit à davantage d’utilisation de plastique vierge, cela ne va pas dans le sens de la transition écologique et de l’éco-conception. L’enjeu est de préserver nos ressources naturelles et donc de faire émerger des solutions de recyclage.

Une histoire qui commence par des convictions et de l’intuition…

C’est en 2017 que l’idée naît d’une partie de pêche amateur en famille : trouver une solution locale et durable pour valoriser les filets de pêche usagés, qui sont à l’époque enfouis ou incinérés. Ils représentent près de 10% de la pollution plastique retrouvée au fond des océans, soit 640 000 tonnes/an au niveau mondial, et qui sont à l’époque parfois enfouis ou incinérés.

Filament 3D recyclé

L’idée mûrit et une première phase de recherche et développement est menée en partenariat avec l’ICAM Nantes et soutenue par l’ADEME Pays de la Loire. Les essais sont concluants et valident la pertinence technique et économique de fabriquer du consommable pour impression 3D, mêlant l’un des plus vieux métiers du monde (la pêche) à la nouvelle technologie de la fabrication additive.

Tout s’accélère en 2020, au moment de la loi Agec. ValorYeu lance sa gamme de produits fabriqués en injection « de la mer à l’assiette » (assiettes à huitres vendues aux ostréiculteurs, restaurateurs et particuliers qui soutiennent en même temps la SNSM) et « de la mer à la mer » (mousquetons et objets de pêches pour les plaisanciers).

Et qui s’écrit avec des partenaires pour innover…

Pour poursuivre l’innovation, l’entreprise ValorYeu s’entoure de partenaires de confiance dont la société Lab Plastics, acteur reconnu dans la mise au point de solutions sur mesure pour la plasturgie et qui dispose déjà de plusieurs formules à base de matières recyclées, mais aussi de Alliance 3D, l’Atelier des recycleurs fous, Breizh Créa, LegiLC, RésilienCités, SA Maillard...

Les tests menés avec ces partenaires ont validé la qualité du PA6 100 % recyclé en impression 3D. La température de transformation et ses propriétés le rendent compatible avec de nombreuses imprimantes 3D du marché. Le PA6 est un polymère technique reconnu dans plusieurs secteurs d’activité nécessitant de très bonnes qualités à l’usure, de très bonnes propriétés mécaniques (rigidité, dureté, résistance à la fatigue, tenue aux chocs) et une bonne résistance chimique, notamment aux hydrocarbures. 

Intégration d’un agent antibactérien

La problématique sanitaire actuelle a incité Laure Jandet, fondatrice de ValorYeu, à revoir la stratégie de valorisation afin de la coupler à une utilité sanitaire et sociale. A cet effet, un partenariat est en place avec Sanitized pour intégrer une solution antibactérienne, ouvrant la voie à de nouvelles applications pour l’industrie paramédicale.

[Tech'Day] La fabrication additive polymère dans l'industrie

ValorYeu sera présent sur la journée technique dédiée à la fabrication additive, organisée par Polyvia et Polymeris à Nantes, le 4 novembre 2021.

A l'occasion d'un pitch, Laure Jandet présentera cette start-up innovante qui s'inscrit dans une économie circulaire et solidaire.

En savoir plus

Sur le même thème
Pour aller plus loin