}
Article actualité Innovation matériaux Performance industrielle

Comment améliorer la recyclabilité de l’emballage papier enduit ?

17 novembre 2022
Les emballages en papier intègrent souvent des matériaux plastiques pour permettre de préserver les denrées alimentaires (oxygène, graisses…). On peut alors se demander si ces emballages complexés, multicouches, sont recyclables ?

A l’heure où les marques cherchent à repenser leurs emballages pour en assurer la recyclabilité, le papier se présente souvent comme un allié de taille. Bien qu’omniprésent dans les emballages secondaires, le papier ne parvient pas à conquérir les emballages en contact alimentaire direct. Du moins pas seul. 

Seul, les propriétés d’imperméabilité et de scellabilité lui font défaut. Associé à une couche polymère (PE, PS, PP…), il devient résistant et étanche. Ainsi, le recours au papier enduit est fréquent pour emballer les aliments, protéger le produit, donner une belle apparence et des informations utiles au client. Afin d’améliorer les propriétés du papier, la couche est appliquée à sa surface après le processus de fabrication. Cela s’appelle l’enduction. 

Les enductions améliorent les propriétés barrières du papier (eau, oxygène, étanchéité, etc.). Cependant, ils peuvent compliquer le processus de recyclage en créant un grand nombre de contaminants.
En effet, au cours du processus de recyclage du papier, lors de l’étape de tamisage, les filtres peuvent être bouchés en raison des polymères non solubles (plastiques pétro-sourcés) contenus dans la pâte à papier. Ces déchets sont mis en décharge ou incinérés. Ils représentent également une perte importante de rendement fibreux.

L’utilisation d’un matériau de couchage soluble comme CareTips® de Lactips ne produit aucun déchet. CareTips® est un polymère naturel, 100% biosourcé et sans substance controversée. Entièrement recyclable et compostable à domicile, il peut également se biodégrader dans l’eau. 

Dans le cas d’un emballage papier multicouche réalisé avec cette solution, aucun produit chimique n’est requis pour séparer les couches : le matériau se dissout dans l’eau et fait partie du produit final recyclé, sans entraver le processus. Ainsi, à l’étape de recyclage, la pulpe passe à travers les filtres sans résidus collants et le papier est entièrement récupéré.
 

Les matériaux d’enduction solubles, qui ne laissent pas de résidus collants, sont recommandés par : 4evergreen association, CPI (Confédération des industries du papier), FEFCO Emballage en carton ondulé et CEPI.

Processus de recyclage du papier

  1. Collecte
  2. Séparation du papier et du carton en plusieurs catégories
  3.  Pulpage : fabrication d’une bouillie à partir de papier haché, d’eau et de produits chimiques
  4. Tamisage de la pâte pour éliminer les contaminants (plastiques, enductions insolubles, agrafes…)
  5. Désencrage (facultatif)
  6.  Fabrication du papier
  7. Séchage / pressage
  8. Enduction du papier
  9.  Usage du papier pour l’emballage et la protection du produit
  10. Tri