Aller au contenu principal
3 erreurs à éviter en matière de couleur des matières plastiques

08 juin 2017

3 erreurs à éviter en matière de couleurs des matières plastiques

SOYEZ UN PRO DE LA COULEUR Voici trois idées fausses qui empêchent les transformateurs d'atteindre des sommets en matière de maîtrise de la couleur.

La coloration des polymères offre une certaine liberté et une certaine flexibilité qui ne sont pas possibles avec les matériaux précolorés, et ce quel que soit le processus utilisé. Une approche futée de la couleur liquide et solide maximise ces bénéfices et aide les transformateurs à demeurer compétitifs. Voici trois erreurs courantes en matière de couleur ainsi que les moyens de les éviter et les pratiques d'excellence.

ERREUR N° 1 : Partir du principe que le choix entre colorants solides et liquides est une décision strictement limitée entre deux options, et que la technologie choisie doit ensuite être utilisée pour chaque application unique.

Pourquoi cela est une erreur : Les colorants solides et liquides sont chacun mieux adaptés à certaines applications en termes d'effets de couleurs, d'efficacité et de résultats. En ignorant l'une ou l'autre méthode, les transformateurs peuvent perdre en productivité et en qualité des couleurs.

Comment l'éviter : Prenez en compte la technologie de coloration adaptée à l'application au lieu de vous fier exclusivement au type d'équipement actuellement installé.

Contexte : L'ajout de colorants à un support solide crée un mélange-maître et les granulés qui en résultent sont mélangés à un polymère de base de couleur naturelle à un rapport de dilution désigné. Un mélange-maître peut également inclure des effets spéciaux pour obtenir une valeur esthétique ou des additifs fonctionnels et de performance qui améliorent les propriétés et la performance des pièces finies. D'un autre côté, les concentrés de couleur liquides sont le résultat de la dispersion du pigment ou du colorant dans un support liquide. Les concentrés de couleur liquides sont également dosés (mélangés) selon un taux d'utilisation spécifique en fonction de l'intensité de couleur désirée. Des additifs destinés à améliorer l'esthétique et les performances peuvent également être ajoutés à des mélanges de couleurs liquides.

Pleins feux sur les couleurs liquides : Les systèmes de distribution de colorants liquides sont généralement un excellent choix lorsque l'on souhaite obtenir une couleur transparente, translucide ou teintée. Ces effets se rencontrent souvent avec le PET, les polyoléfines et le PVC. Les colorants sous forme liquide peuvent être utilisés dans tous les processus plastiques et se retrouvent fréquemment dans les préformes moulées par injection destinées à des applications de moulage par injection-soufflage ainsi que dans des feuilles, fibres et films extrudés.

Pleins feux sur les colorants solides : Les systèmes de distribution de colorants solides sont compatibles avec un large éventail de polymères et conviennent tout particulièrement pour obtenir des couleurs hautement opaques. Ils constituent également un bon choix pour les applications de moulage par injection et d'extrusion. Les effets extrêmement saturés demandent des mélanges-maîtres hautement concentrés et des rapports de dilution plus élevés.

En conclusion : Les colorants liquides et solides ont chacun leurs avantages et limites qui leur sont propres. Les colorants liquides constituent la meilleure option si vous recherchez à ajouter une teinte à des bouteilles en PET mais un colorant solide s'avérera plus efficace pour réaliser des emballages opaques, et notamment des applications à fin calibre. Les applications finales, le matériau, la teinte désirée et les préférences personnelles sont autant de critères importants lorsqu'il s'agit de décider quelle est la meilleure technologie pour un produit spécifique.

ERREUR N° 2 : Jouer la prudence en choisissant des couleurs éprouvées et en évitant les effets ou motifs spéciaux.

Pourquoi cela est une erreur : Mieux vaut prévenir que guérir ? Pas toujours. Vos clients souhaitent entendre vos nouvelles idées.

Comment l'éviter : Découvrez les effets spéciaux disponibles et comment ils peuvent aider les clients à gagner des parts de marché. Explorer de nouvelles options : effets métalliques, camouflage, scintillements, etc. sont autant de possibilités qui peuvent s'avérer payantes en termes de nouveaux marchés et/ou de développement des activités.

Contexte : Les fabricants souhaitent proposer des produits différents et les effets spéciaux peuvent les y aider. C'est une tendance que nous rencontrons tous les jours au niveau des emballages. Imaginez l'impact que des colorants à effets spéciaux peuvent avoir sur des articles de sport, des jouets, du matériel de camping, voire sur des biens de santé pour la maison.

Pleins feux sur les couleurs liquides : Des méthodes traditionnelles de moulage par préforme brillante et par soufflage peuvent être utilisées avec des colorants liquides concentrés ; il n'est donc pas nécessaire d'adopter de nouvelles technologies pour des effets spéciaux liquides. Ceux-ci vont du brillant, mat, néon et scintillant à l'effet chromé et aux teintes.

Pleins feux sur les colorants solides : Les mélanges-maîtres à base de colorants solides peuvent être utilisés pour créer des effets spéciaux tels que les effets fluorescents, bords luminescents et néon. Ils permettent aussi de recréer de motifs intenses comme l'aspect bois, marbré, métal brossé ou l'effet camouflage.

En conclusion : La couleur peut créer une différence entre les produits et séduire les clients. Les équipementiers et propriétaires de marques apprécient les transformateurs qui sont capables de proposer de tous nouveaux effets de couleurs spéciaux.

ERREUR N° 3 : Reléguer l'équipement nécessaire pour la coloration au second plan ou le considérer comme une solution universelle

Pourquoi cela est une erreur : Cette affirmation contient en réalité deux erreurs, mais celles-ci sont étroitement liées. Dans le premier scénario, un transformateur prête peu attention à la taille et au type d'équipement nécessaire pour une application et une technologie de coloration données. Cela peut entraîner des problèmes pendant le traitement et des résultats irréguliers. Dans la deuxième situation, le système d'alimentation ou l'équipement de pompage est acheté soit pour une couleur solide, soit pour une couleur liquide et cet équipement est utilisé pour chaque application. Il y a en réalité un troisième piège potentiel : un transformateur qui achète un type d'équipement (dosage liquide ou systèmes d'alimentation en solides) peut croire à tort que son fonctionnement ne permet pas de recourir à l'autre type de technologie de coloration. Ce schéma de pensée limite la capacité d'appliquer la technologie de coloration la plus appropriée pour chaque application, ce qui peut ensuite nuire à la qualité et à la compétitivité.

Comment l'éviter : La réponse dépend du type d'opération. Les transformateurs sur mesure qui desservent plus d'un secteur d'activité et proposent de nombreux types de traitement seraient bien avisés d'investir dans une gamme de pompes et d'équipements de mesure permettant de réaliser les couleurs liquides ainsi que dans des systèmes d'alimentation de différentes tailles pour réaliser des couleurs solides. Les spécificités en matière de dimensionnement dépendent des applications elles-mêmes ainsi que de la taille des machines de traitement. Les transformateurs captifs ont une idée claire des types de pièces qu'ils sont amenés à produire et peuvent restreindre l'étendue pour s'adapter à ces applications spécifiques.
Dans un cas comme dans l'autre, il faut garder à l'esprit que les équipements de fourniture de colorants liquides et solides peuvent coexister au même endroit. Les transformateurs dont les installations sont prévues pour les couleurs solides sont parvenus à intégrer la technologie de couleurs liquides en ajoutant des équipements de dosage mobiles. Inversement, les installations qui utilisent essentiellement des couleurs liquides ont été complétées par un ou plusieurs modules pour couleurs solides afin de répondre aux besoins de leurs clients.

Pleins feux sur les couleurs liquides : Différentes viscosités de couleurs liquides sont requises pour différents effets et résines de base et ces viscosités différentes requièrent différents types de pompes. Il existe deux types de pompes courants : les pompes péristaltiques et les pompes à cavité progressive. Les pompes péristaltiques sont idéales pour les cycles de production courts et les changements de couleur fréquents. Elles sont habituellement utilisées pour les pièces moulées par injection. Les pompes à cavité progressive sont recommandées pour obtenir une précision continue dans les cycles de production plus longs, que ce soit pour les applications de moulage par injection, à base de fibres ou d'extrusion. Sur certains équipements de mesure, les types de pompes peuvent être échangés facilement.

Pleins feux sur les colorants solides : La taille du système d'alimentation doit être en phase avec le rapport de dilution et la cadence de la machine. Plusieurs systèmes d'alimentation en solides peuvent être ajoutés sur les machines de traitement, ce qui permet de multiples flux d'arrivée d'additifs et/ou de couleurs (c'est-à-dire effet marbré ou bois).

En conclusion :  Souvenez vous que l'équipement utilisé pour fournir la couleur est un élément fondamental pour conserver la consistance, la qualité et l'efficacité. Il doit être dimensionné et choisi en gardant l'application et le processus prévus à l'esprit.

Polyone couleur matière plastique Polyone couleur matière plastique

Illustration 1  –   Les effets spéciaux peuvent paraître complexes, mais de nouvelles formules permettent aux transformateurs d'ajouter des effets surprenants de manière relativement facile

Illustration 2  –   Les capsules et dispositifs de fermeture doivent s'adapter à l'emballage. Il en va de même pour les systèmes d'alimentation et de pompage, qui doivent être dimensionnés correctement en fonction de l'application et des machines de traitement.

AUTEURS

  • James Petrie - Marketing Director pour l'Amérique du Nord chez PolyOne Color & Additives
  • Gary Fielding - Global Marketing Director chez PolyOne Color & Additives

CONTACT MÉDIAS

Matt Defosse
Directeur de la Communication et du Marketing Europe

PolyOne Corporation
+49 6407-907-0386
matt.defosse@polyone.com