Aller au contenu principal

15 mars 2022

Mot d'Emmanuelle Perdrix : Le souci de vérité

" Le temps de l’urgence est venu. Le réchauffement climatique produit déjà des effets qui lancent à l’humanité un défi inédit et appelle à une remise en cause profonde de nos références et de nos actes.

À ce « cahier des charges » aussi vaste que vital, chacun peut contribuer, à la mesure de sa propre influence : États, entreprises, organisations, collectivités territoriales, citoyens, c’est d’un mouvement collectif intense et cohérent que pourront surgir les réponses réellement à même de produire les changements indispensables.
 
Force est pourtant de constater qu’à l’engagement authentique des uns fait souvent écho la facilité dans laquelle sombrent quelques autres. C’est peut-être une règle humaine, mais quand on parle d’un enjeu qui engage l’avenir des générations futures, on ne peut que le déplorer.
 
S’il est indéniable que certains des usages du plastique sont révélateurs d’un modèle de développement à dépasser, le transformer en symbole de tous les maux du temps présent est un peu court. Beaucoup se sont pourtant emparés de ce « totem » somme toute commode pour démontrer, par là même, l’exemplarité de leur conversion environnementale…
 
Loin des clichés et des raisonnements fallacieux, nous avons donc voulu apporter notre part à une réflexion qui ne saurait se nourrir de simplismes ou de slogans.
 
Nous assumons nos responsabilités, en tant que professionnels exigeants, en tant que citoyens investis. Certaines critiques et certaines images ne peuvent être ignorées, et l’honneur d’une profession consiste aussi à savoir évoluer lorsque la réalité le justifie.
C’est cet état d’esprit qui depuis plusieurs années, nous a conduits aussi à prendre des engagements publics et à les honorer, preuves incontestables d’une filière qui avance et qui se réforme sans cesse.
 
Oui, notre expertise, nos technologies et notre ancrage au cœur des territoires font de la plasturgie un acteur incontournable dans la construction de la société bas carbone.
Nulle provocation dans l’énoncé d’un tel diagnostic : un constat factuel, que nous avons veillé à illustrer ici à travers des arguments étayés, des données solides et des témoignages crédibles.
 
Ce livre blanc n’est ni un tract ni un prospectus : il est le produit d’un travail de fond, étalé sur plusieurs mois au cours desquels nous avons réuni les faits et les données qui conduisent à objectiver une démarche.
 
Que certains la contestent sera de bonne guerre et le débat contradictoire est forcément positif, dès lors qu’il permet d’aller au fond des choses, laissant à distance caricature et mauvaise foi.
Puisse cette contribution permettre de bousculer certaines idées reçues et certaines grilles de lecture, en convoquant cette dose de complexité et de nuance qui ne domine pas toujours les débats actuels. Car ce qui a guidé notre approche désigne la plus noble des ambitions : le souci de vérité."

Emmanuelle Perdrix, Présidente de Polyvia