Aller au contenu principal
économie circulaire des plastiques

10 février 2021

Certification ISCC Plus : quels enjeux ? Témoignage de Leygatech, extrudeur français certifié

En ces temps de transition écologique et de prise de conscience, la société LEYGATECH, partenaire du pôle Performance Industrielle de Polyvia, a choisi de mettre tout en œuvre pour que l’accès aux emballages plus « verts » soit possible pour le plus grand nombre. Grâce à cette démarche volontaire LEYGATECH est le premier extrudeur français à bénéficier de la certification ISCC Plus.

La certification ISCC Plus permet d’utiliser des matières premières biosourcées (d’origine végétales ou pulpe) ou encore des matières issues du recyclage chimique post-consumer. Cette certification reconnue internationalement prouve que la traçabilité sur l’origine des matières premières est assurée sur toute la chaine jusqu’au transformateur. Elle permet donc d’attester aux clients finaux la démarche de développement durable et l’utilisation de sources renouvelables issues de la biomasse ou du recyclage.

La certification ISCC Plus, au service d’une plus grande traçabilité et transparence

Certification ISCC

La certification ISCC Plus (International Sustainability Carbon Certification) comporte des critères exigeants :

  • Respect des exigences de la production des matières biosourcées
  • Traçabilité de leur origine
  • Documentation du potentiel de diminution des émissions de gaz à effet de serre, et ce par rapport aux matières issues de ressources fossiles.

L’ISCC plus est remis par un organisme certificateur, qui audite ensuite chaque membre certifié tous les ans. Il faut bien noter, que chaque entreprise de la chaine de transformation, depuis la collecte des matières premières jusqu’à la transformation en passant par le fabricant de matières et le distributeur, doit être certifiée ISCC pour pouvoir délivrer le certificat de Biosourcé Mass Balance.

Le principe de Mass Balance, en quoi cela consiste ?

Le principe de Mass Balance repose sur l’achat ou vente d’un certificat attestant la provenance renouvelable d’une quantité définie de matériaux.

Par exemple, pour l’achat d’une tonne de matière 100% biosourcée, cela donne droit à la vente d’une tonne de matière à 100% biosourcée ou 2 tonnes de matière à 50% biosourcée.

"En obtenant ce certificat, nous voulons démontrer que nous participons à une chaîne d’approvisionnement durable certifiée et prouver notre engagement pour les meilleures pratiques environnementales !" témoigne Thierry Bonnefoy, Dirigeant de la société Leygatech.

L’entreprise, déjà engagée dans le développement de produits plus vertueux avec notamment des solutions mono matériau et le recours à des matières plastiques recyclées, se lance dans une véritable économie circulaire avec et pour des emballages destinés aux marchés alimentaires. Le certificat ISCC Plus lui permet ainsi d’ancrer davantage sa démarche de responsabilité sociétale et son approche visionnaire au profit de l’économie circulaire.

Leygatech utilise par exemple un polyéthylène biosourcé de la société SABIC issue de l’huile de tall, un résidu provenant des industries papetières et obtenu lors de la fabrication de la pâte à papier. Cette matière est utilisable pour des applications aptes au contact alimentaire et est intégralement recyclable car identique chimiquement à un polyéthylène pétrosourcé.

Pour en savoir plus, contactez notre partenaire Leygatech.

Pôle Performance Industrielle

Si vous souhaitez découvrir d'autres innovations ou être accompagné dans votre sélection de matériaux, nous vous invitons à solliciter nos experts matières et procédés.

En savoir plus.

À lire aussi
Sur le même thème
Pour aller plus loin