Aller au contenu principal
PIM se diversifie et intègre le marché de la construction

15 avril 2021

PIM se diversifie et intègre le marché de la construction

L’entreprise implantée à Pusignan (69) développe depuis de nombreuses années, des solutions en polyuréthane, pour les marchés de la neige, du transfert et de l’industrie. Pim propose aujourd’hui de nouvelles applications dans le secteur du béton et ambitionne de développer sa part d’activité à l’export.

PIM créée en 1981, s’est forgée un savoir-faire dans la fabrication de roues et de galets en polyuréthane, et la construction de transpalettes dédiés à l’industrie de la manutention. En 1998, la société Polyuréthane Industriel Moulé a intégré le groupe industriel allemand Bickle, spécialisé dans le secteur des roues et des roulettes. PIM prend alors une nouvelle orientation, interrompt l’activité des transpalettes, pour se consacrer à la transformation de polyuréthane par coulée gravité à chaud. Une stratégie qui va permettre à la filiale française, dédiée à la fabrication de roues et de roulettes, de devenir le sous-traitant référent de sa société mère.

C’est en 2012, que l’actuel dirigeant, Christophe Ray, a fait l’acquisition de PIM. Cet entrepreneur exerce de longue date dans le domaine de l’injection plastique, et a occupé des fonctions de directeur de site ou directeur industriel. Sa volonté sera alors de diversifier les marchés et de piloter l’entreprise autour de 4 axes forts : la performance industrielle, la force commerciale/marketing, l’export et l’innovation technique.

Pouvez-vous nous présenter les spécificités des produits réalisés par PIM ?

Les roues et roulettes sont vraiment le cœur de métier de l’entreprise. Plusieurs milliers de roues et de galets sont fabriqués au quotidien, d’un diamètre de 10 mm à plus d’un mètre. Notre activité sert aussi le marché du transfert. Nos produits dédiés au marché du transfert sont réalisés en PU pour les escalators, les ascenseurs, la manutention et le convoyage.

La neige est également un secteur porteur pour nous. Nous réalisons des racleurs de chasse-neige pour le domaine de la viabilité hivernale, des pièces de rechange pour les dameuses, des composants pour les remontées mécaniques. Le polyuréthane est un matériau tout à fait adapté car résistant à l’abrasion, aux températures extrêmes, aux déchirures et insensible aux agents chimiques et aux UV. Plus récemment, l’entreprise a mis au point un système de fixation pouvant s’adapter à un grand nombre de marques. Ce dispositif nommé Uniqcs rend les lames universelles et permet un montage/démontage rapide de nos racleurs sans outils. Les temps de changement de pièces et la maintenance sont facilités.

Nous fabriquons aussi des pièces très variées pour l’Industrie, notamment les potelets à mémoire de forme (mobilier urbain). Pim exerce dans le domaine du surmoulage d’inserts par coulée gravité de PU à chaud. Un matériau peu connu doté de propriétés mécaniques intéressantes pour l’industrie.

Aujourd’hui, vous avez fait le choix de vous orienter vers le secteur du béton. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

En effet, nous y travaillons depuis deux ans. Le polyuréthane, grâce à sa capacité de résistance à l’abrasion se prête à d’autres marchés et s’applique aussi au secteur du bâtiment. Notre bureau d’études a beaucoup travaillé dans ce sens. Le matériau permet une grande diversité de formes. Nos équipes sont en capacité de réaliser des moules pour nos clients industriels, destinés à la fabrication de pièces en béton. Nous concevons par exemple des boites pluviales résistantes à l’hydrolyse, à l’abrasion et réduisant significativement la consommation d’huile de démoulage. Nous réalisons des pièces adaptées à l’univers du béton telles que les flasques pour séparer les murs de béton stockés sur racks. Dans la même lignée, nous proposons des réservations, cette pièce permet de réaliser une épargne dans le béton pour réaliser un emboitement de tuyaux dans un regard.

Nous envisageons de développer ce marché en Europe. Notre service Recherche et Développement nous permet de progresser et de nous différencier. Nous assurons la réalisation d’une pièce depuis sa conception, jusqu’à la finalisation, en passant par l’étape du prototype avec validation en séries. Des ajustements pointus et des essais matières sont réalisés. Nous pouvons jouer sur l’intégration d’additifs si nécessaire.

Nous sommes sollicités sur ce marché pour des pièces spécifiques à forte valeur ajoutée. Une activité qui devrait jouer un grand rôle dans notre stratégie de diversification dans les années futures.

Quels projets pour l’avenir de PIM ?

Nous réalisons plus de 50 % de notre chiffre d’affaires à l’export et travaillons en premier lieu avec l’Allemagne, puis développons une activité avec la Belgique, les USA, la Grande-Bretagne, le Portugal, l’Italie, la Chine, la Slovaquie, la Finlande et Israël. L’ambition de Pim vise à gagner de nouveaux marchés.

2021 devrait offrir des perspectives prometteuses. Cette année, l’entreprise célèbre ses 40 ans avec de nouveaux challenges !