Aller au contenu principal

22 juillet 2022

Plastiques FALQUET et CIE : créativité et écoconception dans l'univers du jouet

Histoire d’une entreprise familiale de la Plastic Vallée, qui met son talent au service de l’industrie du jouet depuis trois générations. Animés par une passion commune, Yvain Sogno, le dirigeant actuel et son collaborateur Mickaël Petit, Responsable développement produits & marketing, présentent leur vision du jouet et leur éthique environnementale.

M. Sogno, pouvez-vous nous présentez-nous votre entreprise et ses activités ?

L’entreprise a vu le jour en 1947 sous l’impulsion de mon grand-oncle, Maurice Falquet, créateur de la marque Falk Toys. Mon père, neveu du fondateur, a intégré la société en 1970, en qualité de directeur commercial, avec pour mission la diffusion des produits Falk à l’international. La société a toujours eu vocation à fabriquer des jouets « made in France », dans ses ateliers de l’Ain, en collaboration avec des partenaires du territoire, afin de dynamiser l’activité économique de notre région. Dans ce contexte, Falk s’est vu décerner le label Origin’Ain, saluant une production réalisée avec succès sur le territoire depuis 75 ans.

Lors de sa création, l’entreprise s’est consacrée à la fabrication de jouets divers et s’est orientée en 1970 vers la production de tracteurs à pédales et porteurs roulants pour enfants.

En 1977, nouvelle étape dans la vie de l’entreprise : Falk s’est démarquée en développant des jouets roulants, répliques de modèles réels. Elle propose alors une offre licence, en partenariat avec Ford, Massey Ferguson et Renault avec son Turbo TX. La gamme de jouets actuelle intègre porteurs pour les très jeunes, puis tracteurs, tractopelles, motos, quads pour les plus grands... Nous produisons environ 350 000 jouets par an et travaillons en partenariat avec la grande distribution et les plateformes de vente via Internet. Pour ma part, j’ai pris mes fonctions en 2007. La présidence de Plastiques Falquet et Cie m’a été confiée en 2014.

créativité et écoconception dans l'univers du jouet

Quelques mots sur votre parcours et votre management ?

Je suis ingénieur mécanique de formation et ai obtenu un Master en management. Avant d’intégrer l’entreprise familiale, il était important pour moi d’exercer dans des univers différents afin de construire ma propre expérience et avoir une vision élargie de l’organisation d’une entreprise. J’ai travaillé dans l’univers du moule et le domaine logistique. Lorsque j’ai intégré Falquet, mon objectif a été de renforcer notre équipe en recrutant notamment dans les domaines RH, marketing, qualité et commercial. Je n’ai pas toujours été dirigeant et prône un management « horizontal ». Le fil conducteur de notre stratégie, c’est de favoriser une prise de décision collaborative avec l’équipe de direction, tout mettre en oeuvre pour moderniser nos équipements, viser une amélioration continue de notre gamme, sans perdre de vue l’approche vertueuse au sein de la production.

M. Petit : à ce propos, pouvez-vous nous expliquer l’éthique environnementale et vos démarches d’amélioration continue au sein de votre entreprise ?

Notre priorité est de produire des jouets roulants donnant le goût du jeu en plein air aux jeunes enfants, favorisant leur épanouissement et leur agilité. Ces derniers sont conçus sans pile, dans un souci de protection de la planète mais également pour favoriser une implication physique dans le jeu.

Pour aller encore plus loin dans une approche d’éco-conception, l’utilisation de matières recyclées est un enjeu majeur pour nous. De fait, nous travaillons activement en partenariat avec l’Ademe dans le cadre du dispositif Orplast 3 dont nous sommes lauréats. Aujourd’hui, 30 % de la matière plastique utilisée chaque année est issue du recyclage. Nous nous employons aussi à réutiliser en interne nos rebuts, ces derniers sont rebroyés en paillettes avant d’être réintroduits dans nos fabrications. Nous poursuivons cette démarche éthique en réduisant notre volume d’emballages en carton à hauteur de 30 %, sans toutefois modifier la taille de nos jouets. Une initiative qui permet de diminuer d’autant le nombre de camions sur les routes et donc de réduire davantage nos émissions de CO2.

Dans la même optique, en 2020, nous avons vendu notre site logistique de Veyziat au Groupe Aptar. Un nouveau site a été reconstruit à proximité de nos locaux à Oyonnax, afin d’éviter le convoyage entre nos bâtiments et réduire notre empreinte carbone.

Autre point : nous avons renouvelé notre parc machines de presses électriques. À ce jour, nous sommes équipés de 32 presses de 25 à 800 t (une nouvelle presse nous sera livrée en fin d’année). Nous disposons de 6 presses dédiées à l’extrusion-soufflage, l’acquisition d’une septième extrudeuse étant programmée à fin 2022. Enfin, nous sommes dotés d’un groupe froid. Acquérir un équipement de haute technologie et réaliser des économies d’énergie est l’une de nos priorités afin de poursuivre notre croissance en limitant notre empreinte sur l’environnement.

Participez-vous à des salons pour faire découvrir votre savoir-faire ?

Oui, nous participons aux salons du jouet principalement comme le Preshow de Deauville ou le Spielwarenmesse de Nuremberg et pour la première fois cette année, le salon Distoy de Londres. D’autres pistes sont explorées pour faire connaitre davantage notre marque en France comme à l’international, et porter haut le « made in France » qui fait notre fierté.

Monsieur Sogno : pour conclure, au regard de l’activité de Plastiques Falquet et Cie, quelle est votre vision du marché du jouet aujourd’hui ?

En dépit de l’engouement de longue date pour les jeux numériques, nous avons constaté un fort regain d’intérêt pour les jouets traditionnels durant la crise sanitaire. Les jeunes enfants ont un besoin vital de se dépenser et de jouer à l’extérieur. Les tracteurs roulants permettent de développer leur autonomie, leur motricité et leur imagination. Nos jouets qui intègrent aussi les petits dans la vie réelle, ont connu un véritable succès durant cette période particulière. A noter que nos derniers produits ont été dimensionnés à plus petite échelle et dotés de bandes de roulement en caoutchouc. L’idéal pour une utilisation plus silencieuse à l’intérieur des maisons. Un moyen de répondre au plus juste aux attentes des petits aventuriers et de leurs parents !

CONTACT

Plastiques Falquet et Cie

Président : Yvain Sogno

Responsable développement produits & marketing : Mickaël Petit

 

Depuis, 1947, plus de 10 millions d'enfants ont conduit les bolides fabriqués par Plastiques Falquet et Cie

- Process : injection et extrusion soufflage

- Effectif : environ 45 salariés

- 32 presses à injecter

- 6 machines extrusion soufflage

- Matières transformées : PE, PP, PS crystal et choc, PA

- Export en Europe : 50 % du Chiffre d’affaires (grossistes, grandes surfaces)

- Jouets roulants pour enfants : porteurs, tracteurs, tractopelles, motos, pelleteuses, quads, accessoires...

 

falk-toys.com et www.falquet.fr