Aller au contenu principal
Image d'un bateau

20 septembre 2021

Multiplast : innovation et performance avec les matériaux composites

Forte de son savoir-faire essentiellement dédié à l’industrie nautique, à la Défense ou encore à l’aéronautique et au spatial, l’entreprise morbihannaise référente dans le domaine des matériaux composites, mène une stratégie de diversification et s’invite désormais dans de nouveaux marchés. Eclairage du Directeur Général Yann Penfornis et de Christelle Lancien, Responsable des Ressources Humaines.

Pouvez-vous nous présenter votre activité et vos domaines de compétences ?

L’entreprise vannetaise, créée en 1981, bénéficie d’une solide expérience dans les matériaux composites. Depuis ses débuts, Multiplast est un acteur reconnu dans le secteur de la construction navale et est notamment le partenaire des plus grands skippers qui ont participé à des courses autour du monde ou autres courses transatlantiques. Aujourd’hui, nos équipes s’emploient à relever des challenges technologiques exigeants dans ce secteur d’activité. Le Vendée Globe et La Route du Rhum sont des défis qui nous tiennent à cœur. Nous préparons la construction du futur Malizia 3 pour Boris Herrmann, un bateau à mettre à l’eau en Juillet 2022. En parallèle de ce projet, nous travaillons également sur le monocoque du V and B Monbana Mayenne qui sera mené par Maxime Sorel. Il s’agira pour nous de réaliser la coque et le pont au moyen des moules déjà existants d’ Apivia, en collaboration avec Mer Concept, société de François Gabart, pour une mise à l’eau en 2022. Le marché des foils est également très actif et notre double savoir-faire – la fabrication de foils « hors plan » ou dans un moule – nous permet d’espérer de nouvelles commandes. Nous pratiquons des métiers de passion et nos équipes apprécient tout particulièrement de s’atteler à des premières mondiales. Si notre activité a été impactée en 2020, l’année 2021 s’avère plus prometteuse et booste notre dynamique industrielle.

Depuis quelques années, notre volonté de diversification nous permet d’intégrer de nouveaux marchés. Au sein du Groupe Carboman, la diversification hors nautisme représente 50 % de notre activité. Nous réalisons par exemple des projets pour l’aéronautique (fuselages, dômes de simulateurs de vols, ... ) mais aussi des projets pour la défense ( radars, radomes,), des projets pour le Bâtiment (toitures, habillage de façades) ou encore des pièces pour l’industrie, du luxe (Baccarat, …).

Quelques mots sur vos plus grandes réalisations ?

En 2016, Multiplast a réalisé cinq dômes en matériaux composites, d’une superficie de 600 m², pour la cathédrale orthodoxe russe à Paris, près de la Tour Eiffel. L’élaboration de ces derniers, composés de pétales assemblés par boulonnage, a mobilisé des salariés de notre entreprise durant 7 mois. Nous avons intégré de la fibre de verre combinée à de la résine époxy, un matériau également utilisé pour la fabrication des bateaux de course, notre domaine d’expertise, le tout étant recouvert de feuille d’or.

L’année suivante, Multiplast a conçu et installé un habillage de façade pour le cinéma Pathé-Wepler, Boulevard de Clichy à Paris. Nous avons réalisé l’ensemble des pièces en infusion de fibres de lin et de résine époxy partiellement bio-sourcée, notre volonté étant d’utiliser le plus grand volume possible de bio-composites. Ces derniers offrent de précieux avantages : légèreté, durabilité, souplesse d’utilisation...

Partenaire des Chantiers de l’Atlantique, Multiplast s’implique depuis 5 ans dans le projet Solid Sail dédié à la mise au point et au développement des voiles et gréements des futurs paquebots, une initiative soutenue par la Région Bretagne et Golfedu-Morbihan-Vannes-Agglo. Notre entreprise a contribué à la fabrication du mât et fabriqué les voiles prototypes permettant la validation du concept des paquebots à voile. Un dispositif pensé pour réduire les émissions à effets de serre d’environ 30 % lors d’une traversée transatlantique. Notre crédo : décarboner le transport maritime.

Notre expertise dans les matériaux composites nous amène à travailler pour Eviation Aircraft, un fabricant israélien d'avions à propulsion 100% électriques.

Notre mission : la fabrication du fuselage en composites. Le nouvel avion tout électrique « Alice » devrait réaliser son 1er vol à l’automne 2021.

Qu’en est-il au niveau de l’économie circulaire et du recyclage chez Multiplast ?

L’économie circulaire, le recyclage et l’innovation sont des sujets cruciaux auxquels nous réfléchissons activement afin de rendre nos bateaux plus propres. Dans le cadre du projet Opticarb à finaliser pour fin 2022, en collaboration avec une société toulousaine et l’Institut Clément Ader, nous mettons tout en œuvre pour l’optimisation des non tissés de fibres carbone recyclées afin de réaliser des moules recyclables et performants pour la construction nautique. Une démarche soutenue par une double labellisation auprès de Pôle Mer Méditerranée et Pôle Mer Bretagne Atlantique.

Qu’attendez-vous de votre partenariat avec Polyvia ?

Notre collaboratrice Christelle Lancien, Responsable Ressources Humaines a intégré le Comité régional de Polyvia afin de faire remonter les attentes de notre entreprise à l’organisation professionnelle. Le syndicat actif dans les domaines de la santé et la sécurité, nous fournit des informations sur l’actualité de la profession et les mesures à adopter. De nombreux projets sont en cours d’élaboration et Polyvia affiche une forte volonté d’accompagner les entreprises du composite. Notre souhait est de bénéficier d’un soutien sur les plans technique, juridique, mais aussi d’un appui concret dans les prochains mois, afin de poursuivre notre diversification et développer une industrie plus verte.

À lire aussi